Vous êtes responsable de votre apprentissage…

Welcome back ! Cette semaine, j’aimerais soulever un point primordial que certains cavaliers ont tendance à oublier… Qui est responsable de votre apprentissage ? De l’évolution de votre cheval ? Votre coach ? Votre coiffeuse ? Ou bien vous-même ? On en parle sans langue de bois pour pas changer.

Arrêtez de mettre la faute sur les autres

N’attendez pas que quelqu’un fasse le travail pour vous. C’est à vous de travailler entre chaque séance. C’est à vous de faire l’effort, même l’hiver, même quand il fait dégueu, de faire une séance. Si vous attendez que votre cheval devienne soudainement omnipotent entre 2 cours, n’allez pas reprocher au prof votre manque de progrès…

Oui, je le dis parce que je rencontre parfois des élèves ambitieux, qui avant même que leur second cours commence, sont exaspérés de l’absence de résultats. Puis, lorsque je pose des questions… Ils m’avouent n’avoir RIEN fait depuis le dernier cours qui date d’il y a 3 semaines. Là, je suis en général soulagée.

Aussi, il y a quelque chose de récurrent que je trouve moyennement chouette. C’est cette tendance à essayer un prof pendant 2 cours, puis un autre pendant 3, puis un stage avec encore un autre… Et l’élève de ne pas comprendre pourquoi rien de tout cela ne fonctionne. Bien sûr, il va y avoir le facteur humain (j’en parle dans ce podcast), la technique utilisée, etc. Mais si vous n’essayez pas de comprendre pleinement l’approche de la personne, il va être difficile de la juger sur base de 1 ou 2 séances… Surtout quand on parle d’équitation, et donc, de vivant.

Prenez-vous pleinement en charge…

Oui, j’aime affirmer que l’individu est pleinement responsable de lui-même et qu’il est responsable des décisions qu’il prend concernant son apprentissage. Non, bien sûr que vous n’êtes pas responsable si un enseignant vous dit de grosses bêtises… Ça n’est pas le message, ici. Cependant, votre mission d’élève c’est aussi d’être capable d’esprit critique, de ne pas tout gober sans filtre, d’accepter tout ce que dit le maaîîîître tout ça parce qu’il a un peu de charisme et qu’il affirme avec fermeté certaines choses. Demandez les sources, par curiosité intellectuelle avant tout – on est pas la Gestapo ici. Pensez que vos leçons sont des échanges, et que vous avez le droit de poser des questions – pardon : que vous DEVEZ poser des questions.

D’un point de vue d’enseignant, honnêtement, j’aime plus que tout les cours où mes élèves questionnent tout. C’est challengeant, c’est inconfortable au possible (surtout aux débuts) mais au final, c’est ça, qui, en tant que prof, me tire vers le haut. Ça me pousse à avoir un argumentaire très cohérent, logique, de citer mes sources. Si je n’avais eu que des élèves qui avalent tout sans discuter, je n’aurais pas un bon niveau d’enseignement – en tout cas pas celui d’aujourd’hui.

Soyez fiers, mais ne prenez pas la grosse tête !

Il y a un équilibre à toute chose. Puisque vous êtes responsables de votre apprentissage, de vos progrès, toute réussite vous est largement attribuable, et comme on le conseille tout le temps dans le développement personnel : fêtez chaque petite victoire ! Félicitez-vous, soyez fiers de vos avancées, même minime, et ne vous comparez pas aux autres, mais à la personne que vous étiez avant.

Cependant, n’oubliez pas d’où vous venez et surtout quelles sont les personnes qui ont fait office de tremplin : remerciez-les, signifiez votre gratitude. En plus, c’est bon pour le bonheur, d’offrir de la reconnaisse 😀 Tomber dans l’ego n’est jamais une bonne solution à long terme…

L’importance du prof

Pour terminer, il faut évidemment bien comprendre que par “responsable” de votre apprentissage, vous n’êtes pas responsable si un prof vous raconte de grosses bêtises, tout comme vous n’êtes pas responsable si on vous apprend une méthode qui aggrave la situation.

Cependant, c’est à vous de réfléchir et de choisir de continuer avec cette personne ou non. C’est à vous de vérifier certains concepts (genre : la fucking DOMINANCE purée), de continuer à lire, à comprendre. C’est à vous de travailler et d’appliquer ce que votre enseignant propose.

Du coup, la qualité de l’enseignant va avoir un poids évidemment énorme… Soyez donc méticuleux dans votre choix, mais s’il vous plaît, prenez le temps de comprendre sur le long terme. Les chevaux, l’équitation, ça n’est jamais l’affaire d’une heure, mais d’une vie.

One thought on “Vous êtes responsable de votre apprentissage…

  1. Bonsoir !

    Merci pour cet article qui est, comme toujours, très juste et tombe à pic ! Etant enseignante et élève à la fois (comme beaucoup), cette question de responsabilité est primordiale. En effet, à tout laisser reposer sur le prof, on en oublie des fois ses propres objectifs ou ses propres valeurs pour appliquer un schéma qui n’est pas remis en cause.
    Très juste aussi le passage sur le “papillonnage” ou le fait de changer de prof et de méthode toutes les 3 séances, je suis d’accord avec vous, ca ne fait progresser personne et cela peut être une grande source de confusion pour le cheval si on alterne des méthodes qui se contredisent.
    Merci pour cet article et bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.