Une pétition contre les abus faits aux chevaux de dressage

Il existe une pétition qui rencontre un franc succès depuis que le scandale Andreas Helgstrand est venu ajouter une vilaine tâche au monde du dressage actuel. Organisée par Diana Beuchert et Hector Carmona, elle réclame l’application stricte des règlements FEI, ainsi que l’arrêt complet des tolérances au LDR et Rollkür, espérant ainsi que ceux qui dominent leurs chevaux par des moyens coercitifs portant atteinte à leur bien-être physique et mental ne seront plus sur les podiums.

Je l’ai signée, et je vous encourage à faire de même. C’est gratuit, ça ne vous oblige pas à vous lever de votre fauteuil, ça prend moins de 30 secondes et ça pourrait être utile. Bien sûr, elle ne changera pas la compétition de dressage en monde des Bisounours : ne rien faire non plus. Je suis fatiguée, c’est bien le mot, de voir ce genre de catastrophe remporter les médailles censées valider des compétences d’une excellence indéniable. Ici, un ralenti de quelques piaffés/passages (espérons que c’étaient les plus mauvais !) des épreuves des Jeux Olympiques de Londres 2012… Une catastrophe est un mot convenable lorsqu’on est à un tel niveau de compétition. C’est déprimant. Tous les chevaux piaffent, oui… Mais sur les épaules. Sur les épaules ! Un paradoxe lorsqu’on parle de piaffé. C’est évidemment sans compter l’éperon frénétique qui vient frotter le flanc à chaque foulée. Bravo la légèreté.

Ici, une illustration extraite d’un ouvrage d’Ernest Molier, écuyer issu du cirque (fin 19e-début 20e siècle). Observez bien attentivement les passages que l’on propose sur les carrés : j’ai comme la sensation de voir très souvent la deuxième image.

Une illustration du bon et du mauvais passage, il y a un siècle. Malheureusement, le mauvais passage semble être celui que l'on récompense aujourd'hui.
Une illustration du bon et du mauvais passage, il y a un siècle. Malheureusement, le mauvais passage semble être celui que l’on récompense aujourd’hui.

Si vous n’êtes pas convaincu de l’absurdité des jugements actuels du haut niveau, voici une petite liste de lectures incontournables pour mieux comprendre en quoi LDR et Rollkür sont controversés aujourd’hui, preuves mécaniques à l’appui.

Dressage moderne : un jeu de massacre ? de Gerd Heuschmann

Mécanique équestre et équitation de Pierre Pradier

Dérives du dressage moderne : recherche d’une alternative de Philippe Karl

Partager l'article
  •  
  •  

2 thoughts on “Une pétition contre les abus faits aux chevaux de dressage

  1. Bonjour,

    Le ralenti proposé présente du piaffer, pas du passage (piaffer qui n’est pas forcément correct, mais c’est un autre sujet).
    Un passage est fait en avançant, il est normal que le cheval désengage s’il avance fort.
    Il ne peut garder les deux postérieurs sous la masse que s’il n’avance pas donc dans le piaffer.
    Ai-je raté quelque-chose?

    1. Effectivement, la vidéo présente quasi exclusivement des vidéos de piaffer, il y a juste une ou deux sorties de piaffer en passage, vous n’avez rien raté.
      Je ne peux que plussoyer ce que vous dites au sujet du passage : impossible de ne pas désengager si le cheval avance.

      Ce qui est regrettable, cependant, à haut niveau (et je ne parle pas nécessairement de cette vidéo en particulier), c’est le relâchement qu’on voit fréquemment du dos, avec des postérieurs qui sont beaucoup trop à la traîne et à toute les phases de l’allure, car on privilégie le mouvement spectaculaire des antérieurs. C’est ça que je voulais dire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.