Si ton cheval est éduqué, pas besoin de casque

Serena

Ah bon ? C’est marrant ça.

Je vous ai demandé il y a quelques jours votre avis sur le port de la bombe à cheval. Y’a pas à dire : il y a clairement une majorité de commentaires privilégiant le port de la bombe. Certains s’étonnent que ça fasse débat, citant notamment le milieu western… Ça tombe bien, tiens !

Le monde du horsemanship se la pète un peu parfois ?

Ouaaaais boooon, on va pas se mentir, hein ? Y’a un petit côté Jésus parfois un tantinet agaçant, comme si, le jour où vous saviez dresser du bourrin, vous deveniez un peu immortel. Le pouce manquant de Pat Parelli lui-même a dit un jour : “ce qui ne me tue pas me rend plus… ah mais merde mais non, ça marche pas en fait.”

Blague à part, j’ai vu passer des posts de horsemen de toutes sortes, très fiers d’expliquer que le casque, c’était vraiment qu’un truc de gens incompétents – ou pire… peureux ! Vous n’avez pas honte de sortir votre casque à 500€, là ? Bande de flipettes. Arrêtez de croire que le cheval c’est dangereux… C’est pas dangereux. C’est juste un peu risqué. Lolilol. *mode sarcastique off*

Donc oui, il y a effectivement une tendance à ne pas porter de casque / bombe dans certains milieux : western, horsemanship, dressage aussi… Est-ce pour autant que c’est bien, ou mal ? A-t-on des statistiques d’accidents graves touchant le crâne par discipline ? Peut-on prouver une causalité (pas une corrélation, une causalité) entre la gravité de l’accident et l’absence du port de la bombe ? Si quelqu’un a ce genre de chiffres, je suis preneuse, car je n’en ai pas trouvé.

Éclaircissons le message : en gros, dans le monde merveilleux du horsemanship, on a tendance à croire que, parce qu’on maîtrise beaucoup mieux que la majorité la psychologie du cheval, alors on est invincible et nous n’avons pas besoin de casque, puisque nos chevaux sont éduqués au poil. Perso, je suis pas super d’accord avec ça.

Le risque 0 n’existe pourtant pas

Certes, pour avoir côtoyé des gens très talentueux et respectueux des chevaux, il est vrai que les accidents se font rarissimes, lorsque les “horsemen” sont réellement compétents. Ça fait d’ailleurs partie de mes arguments concernant l’éducation du cheval : ça rend tout le monde plus sécurisé, chevaux, humains, entourage étendu. Oui, je l’affirme, je vois souvent beaucoup plus d’accidents et de problèmes, de chutes et de blessures dans des écuries classiques qui ne se préoccupent pas autant de la psychologie du cheval.

Cependant, sauf si vous atteignez le stade regrettable de la résignation acquise (qu’on voit beaucoup trop souvent malheureusement), normalement, votre cheval reste un être entier et vivant, avec sa propre vie intérieure. Même si celle-ci est apaisée et en confiance avec vous, le cavalier, vous ne pouvez pas avoir un contrôle parfait et absolu dans 100% des situations. Il y aura des fois où votre cheval sera surpris par quelque chose, ou entendra un son que vous ne pouvez pas entendre ou anticiper. Même si c’est rare, ça arrivera.

Ce jour-là, vous serez très heureux d’avoir misé sur le casque : votre cerveau est précieux. Je ne vais pas vous refaire des cours de SVT, mais grosso modo, sans lui, la vie devient plus compliquée (ou terriblement simple, en fonction de l’accident à vrai dire). Un mauvais concourt de circonstances arrive vite, et franchement, vu la qualité des casques sur le marché actuel, l’excuse type “oui mais la bombe c’est vraiment pas confortable” n’est juste pas recevable. Même les premiers prix sont hyper légers et confort. Puis de toutes façons, vaut mieux un inconfort largement supportable (voire oubliable), qu’un traumatisme crânien ou qu’une métamorphose indésirée en légume assisté.

Les estimations du nombre de morts suite à un accident d’équitation, par an (en 2017), et rien qu’aux USA est d’une centaine de personnes. On estime également que 60% des morts sont dues à des lésions cérébrales. A titre comparatif, en 2012, aux USA, seules 19 personnes sont décédées après un accident de saut en parachute… Pourtant, personne n’envisage le saut en parachute sans protection, pas vrai ? Ok, certes, on va avoir proportionnellement beaucoup plus de cavaliers que de parachutistes, mais l’idée est la suivante : on ne se poserait pas une seconde la question.

La responsabilité des professionnels commence par là

Chacun fait ce qu’il veut, et du moment que les pros ne commencent pas à encourager leurs clients à retirer leur casque, perso je m’en fiche. Après tout, chacun vit sa vie comme il le veut, chacun prend les risques qu’il veut prendre. Je suis pas du genre à être hyper lourde avec les pros qui n’aiment pas porter de bombe. Je suis personnellement une fervente partisane de la liberté et de la responsabilité individuelle ! Et cela passe aussi par le fait que chacun est responsable de sa propre vie.

En revanche, je suis un peu plus insistante avec mes élèves sur le sujet, car je me sens responsable. Je crois d’ailleurs que n’importe quel pro devrait se sentir responsable. Le temps d’une leçon, notre élève délègue sa responsabilité de cavalier (en partie, tout du moins) et nous donne sa confiance, pour le guider au travers de son équitation. Nous autres, pros du comportement, nous avons une responsabilité double : nous sommes censés amener notre élève à comprendre son cheval sans heurts.

Cependant, les pros savent tous qu’auprès des chevaux, nous ne sommes jamais tout puissants… Que les accidents idiots arrivent, que la malchance peut frapper et que parfois, les choses peuvent mal tourner. Même si cela arrive rarement, cela arrive. C’est un peu le phénomène de mettre sa ceinture en voiture : c’est pas le truc qu’on préfère, et probablement qu’on n’en aura pas besoin la plupart du temps… Sauf le jour où l’accident arrive.

En gros, si vous avez envie de monter sans casque : faites bien ce que vous voulez, nous vivons dans un pays libre. Il faudra assumer les conséquences si, un jour, le malheur frappe. Cependant, n’encouragez pas ceux qui sont attachés à leur casque de s’en débarrasser…

Un cheval éduqué, c’est bien, avec une bombe, c’est mieux

Revenons-en au discours courant en horsemanship : un cheval éduqué, c’est un cheval qu’on maîtrise tellement qu’on n’a pas besoin de casque ?

Personnellement, j’ai confiance à 200% en Jazon et Trifine. Je peux affirmer que la communication est parfaitement fluide disons 95% du temps, et que je ne me sens jamais en danger. C’est vrai, je ne me sens jamais en danger. Cependant, je les connais aussi en tant que chevaux. Si un jour, manque de bol, quelque chose les surprend très fort, ils peuvent me surprendre en réagissant très instinctivement, et me faire tomber… C’est une possibilité, qui n’enlève rien à notre qualité de communication !

Je peux également affirmer que lorsque je vois des couples avec une communication du feu de Dieu, ils sont nettement plus en sécurité ensemble qu’un autre couple où la communication laisse à désirer. C’est une certitude.

Un commentaire m’a également marqué : et quid du cheval en cas d’accident mortel ? Qui va s’en occuper ? A mon sens, vous avez une responsabilité énorme vis-à-vis de votre animal, qui dépend de vous pour manger, vivre, boire, etc… Et si vous n’êtes plus là, avez-vous réellement envie de faire assumer ce poids par quelqu’un d’autre ? Personnellement, je crois que c’est l’argument qui est le plus important pour moi. En dehors même de ma propre vie personnelle (à laquelle je tiens hein !), je ne veux surtout pas qu’un accident grave mette mes chevaux ET mon entourage dans une situation délicate. On sait tous ce qu’il faut pour entretenir un cheval : c’est énormément de temps, d’énergie, et d’argent.

De la bombe qui claque

Bon maintenant, on achète quoi comme bombe ? Voici une petite sélection maison. Perso, étant une fan grandissante des valeurs du minimalisme, je suis du genre à investir des sommes parfois importantes dans un objet que je compte garder très longtemps. Après avoir été une porteuse de bombes Décathlon (et ce, sans aucun regret), j’ai maintenant la bombe d’Antarès qui est hyper confortable, très légère, elle se fait complètement oublier et je kiffe son look (et j’avoue que pour moi, personnellement, c’est un facteur motivant pour porter mon casque #femmesuperficiellebonjour) :

Résultat de recherche d'images pour "antarès bombe"

Il y a évidemment les Samshield qu’on ne peut plus louper, que je trouve personnellement ultra confortables :

Résultat de recherche d'images pour "samshield bombe"

 

On a tous les casques GPA, j’aime bien ceux à visière large, ici c’est le modèle First Lady :

Résultat de recherche d'images pour "casque gpa firstlady"

Les Charles Owen, connus désormais grâce à Charlotte Dujardin :

Casque De Sécurité Charles Owen Ayr8 Charlotte

 

La marque Uvex, qui a une gamme tellement énorme que je vous invite à aller fouiller :

Résultat de recherche d'images pour "casque uvex ingrid klimke"

 

Franchement, même chez Decathlon les bombes sont vraiment bien. Elles pèsent rien, sont respirantes, et le design commence à être très propre également. Alors si t’aimes ton cerveau, tu sais ce qu’il te reste à faire…

6 thoughts on “Si ton cheval est éduqué, pas besoin de casque

  1. Le cheval qui chute lui meme aussi…glissade dans la boue, trou, sol fuyant dans un virage…ca n’arrive pas souvent, mais ca arrive quand même, même avec le plus gentil et bien intentionné des chevaux…
    Et pour les casques : pensez aussi au Back On Track : technologie brevetée anti-trauma crâniens : reduction des lésions de 40% par rapport a un casque classique, tarif tres raisonnable et look à la mode!

  2. A noter le SAV de Samshield (sauf erreur de ma part, Antares a arrêté le SAV par contre, à confirmer). Ca permet aussi de ne pas forcément jeter son casque après chaque chute, ce qui est pas mal en terme d’inverstissement/gaspillage/économie 🙂

  3. J’ai confiance à 300% en B. et en les autres chevaux que j’ai eu travaillé longtemps, mais il ne me viendrait jamais à l’idée de monter sans casque. Quid de la fois où il a glissé dans la boue et on a tous les deux finis par terre ? Où la fois où il s’est fait très peur avec une vache ? Rien que pour ça, je suis heureuse de toujours porter mon casque. 😂😜

  4. Wouah. Pour moi, à partir du moment où tu fréquentes un club et que tu sautes/dresses, le port du casque est obligatoire. Et même une protection dorsale. Heureusement que j’ai respecté cette consigne d’ailleurs…
    Concernant mes propres chevaux qui n’ont jamais été en club (nés sauvages et éduqués en pleine nature), je fais du développement personnel (je suis psychologue et éthologue) donc nous marchons avec le cheval qui reste en liberté. Je ne fais pas porter de casque mais plutôt de bonnes chaussures de randonnée lol.
    Quand je pars seule en randonnée, jusqu’à aujourd’hui je porte un casque….. pourtant mon cheval écoute ma voix, il n’a jamais eu de mors….. mais il n’a que 4 ans.
    Je le précise que personne ne contrôle quoi que ce soit ? Le cheval lit les émotions de son humains et ce dernier ne peut pas contrôler ses émotions au plus profond de lui même.
    Il est particulièrement idiot de parler de l’éducation du cheval uniquement, le cheval n’est pas seul et l’humain n’est pas toujours bien éduqué.
    Ceci dit, je fais des randonnées très longues en plein cagnard et j’envisage un Stetson. Il en existe avec protection céphalique.
    Je partage donc ta position vis à vis du casque.
    Pourtant tout le monde te dira que ma communication animale est sensible et très affûtée 😋. Parce-que je protège le seul troupeau sauvage par ici et que je ne suis absolument pas cavalière 😂. Je suis psychologue et particulièrement patiente, ce qui m’offre pas mal de possibilités mais ne me rend pas incassable.
    A bientôt

  5. Franchement j’ai eu cette période où je ne mettais pas de casque, en tout cas pas tout le temps, parce que “ouais j’ai mon propre cheval, je le connais par coeur, je fais ce que je veux, freedom”
    Et puis c’est vrai que dans la majorité des centres équestres tu reconnais le mono en balade ou en carrière parce que c’est le seul qui ne met pas de casque ! (bel exemple) Alors du coup quand ton tour arrive d’être autonome et assez bon cavalier, bah tu te dis que toi aussi tu peux t’en passer. C’est tout con mais mine de rien je pense que ça a beaucoup influencé mon rapport au casque. Alors bravo aux professionnels qui continuent à porter leur casque malgré les années de pratique et merci de montrer l’exemple
    Et puis voilà, tu as beau avoir 100% confiance en toi et en tes capacités à cheval, ton loulou se prend une racine et fait un soleil avec toi sur son dos, tu ne peux pas l’anticiper, tu peux difficilement y échapper… Bah t’as que tes yeux pour pleurer (si tu peux encore pleurer) Aujourd’hui il m’arrive quelques fois de ne pas mettre mon casque, par oubli ou parce que j’improvise une balade ou une séance, mais ça devient de plus en plus rare, il suffit d’une fois pour que l’accident dramatique arrive. Et effectivement, investir dans un casque relativement joli, tu as un peu envie de frimer avec, donc ça peut encourager les plus réticents au port de la bombe ;D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.