Les Self-Assessments, cet outil génial de Parelli

Self Assessment Parelli

Quand on plonge dans la méthode Parelli et qu’on commence à vouloir passer des Levels pour se donner des petits challenges… On tombe forcément sur les Self-Assessments, cette liste interminable de tâches à exécuter.

Amis non-anglophones, je suis navrée : les Self-Assessments sont en anglais. En français, ça se traduirait par “auto-évaluation”. Mais heureusement, cet article est là pour vous aider à comprendre de quoi ça parle…

Serena en liberté

Pour encadrer votre progression, même en étant seul

En effet, cet outil ne s’adresse pas uniquement à ceux qui souhaitent obtenir un Level ! Ils permettent beaucoup de choses pour un cavalier isolé, dans son coin, mais qui souhaite tout de même progresser et faire les choses dans l’ordre :

  • situer son niveau dans le système de Parelli
  • faire le point sur ce qu’il faut travailler ou retravailler
  • donner des idées d’exercices variés dans les 7 Jeux et les 4 Savvys
  • avoir un guide pour faire les choses dans l’ordre, étape par étape

Pour passer un Level Parelli avec succès

Les Self-Assessments sont quasiment incontournables lorsque l’on désire passer un Level. Dans mon cas, je travaille en ce moment sur un objectif de Level 4, avec Trifine et Jazon. Bien sûr, pour me donner des pistes de travail, j’ai parcouru la liste des Self-Assessments pour le L4 dans les 4 Savvys. Et ça m’a permis déjà de commencer à travailler en vue de mes objectifs.

Trifine en dressage

Comment les utiliser ? Les étapes à suivre

Prenons l’exemple des Self-Assessments pour le premier Savvy, le travail en longe (Online).

Self Assessments de Parelli

Pour tous les Savvys, vous avez d’abord une première page résumant ce que vous devez atteindre pour considérer que vous évoluez dans un certain Level. Attention, ça n’est pas la même chose que les tâches obligatoires à montrer lors de vos auditions de Level… Ici, il s’agit de résumer quelles pratiques correspondent à quel niveau.

Les outils et les zones

Self Assessment Online

Les deux premières lignes détaillent avec quels outils vous devez travailler pour évoluer dans chacun des 4 niveaux. Au Level 1, donc, vous évoluez avec la longe de 3,7 mètres ; au L2, vous jouez avec la longe de 7 mètres, puis au L3 et L4, vous commencez à travailler avec un lasso de 14 mètres.

La troisième ligne montre de façon intelligente que plus on avance, plus on joue dans des zones différentes de notre cheval. Si vous êtes débutant en Horsemanship, vous n’allez certainement pas aller claquer votre cordelette derrière les fesses de Caramel (zone 5)…

 

Les zones de Parelli.

Grosso modo, vous commencez à travailler au-delà de la zone 3 au Level 3, pas avant. Attention : ça n’est pas parce que vous bossez en zone 5 que vous êtes d’office Level 4 ! Vous devez rassembler l’ensemble des qualifications pour vraiment vous évaluer au L4 – et de toutes façons, mieux vaut passer une audition pour en avoir le cœur net =D

Le travail des phases, et la recherche d’une bonne attitude

Self Assessment Online

Ensuite, une ligne indique l’état global que le couple doit rechercher :

  • au level 1, on recherche un rapport sécurisant. Un instructeur doit avoir la sensation que vous savez vous mettre en sécurité, par exemple en éloignant un cheval envahissant.
  • au level 2, on recherche un cheval confiant.
  • au level 3, on commence à montrer des choses techniques qui doivent prouver un bon niveau de compétence.
  • au level 4, vous devez démontrer que vous êtes parvenu à un stade “expert”.

Là, c’est le bon moment d’expliquer deux-trois trucs : ça n’est PAS parce que vous passez un Level 3 ou 4, que vous êtes d’office excellent. Réussir à passer UN Level avec UN cheval, c’est énorme, certes ; mais ça ne fait pas tout. D’où mon admiration pour des instructeurs comme Nathalie Lagasse 3*, qui a passé un Level 4 avec plusieurs de ses chevaux. Ça permet de tester notre capacité à mener des chevaux très différents au même niveau. Dans mes rêves les plus fous, je passe un L4 avec Trifine, Jazon, et pourquoi pas, Serena…

Self Assessment Online

La dernière ligne est extrêmement importante : en fonction du stade où vous êtes arrivés, vous devez utiliser des phases de plus en plus fines. Un level 1 aura forcément un langage un peu plus grossier qu’un level 4 qui, en théorie, doit passer la majorité de son temps à des phases 1, ou 2. Bien sûr, en pratique, si une phase 4 doit arriver pour une raison X ou Y, ça ne veut pas dire que vous avez régressé au level 1 ! Seulement, la majeure partie du temps, la communication doit être légère. Ou tout du moins, c’est l’objectif à garder en tête =)

Plus vous utiliserez vos phases de façon efficace, plus votre communication deviendra légère. Vous devez donc toujours faire une vraie phase 1, et toujours faire une vraie phase 4. Je vous rassure, nous sommes tous victimes du blocage en phase 2/3 à un moment ou à un autre avec nos chevaux ! Mais si votre cheval est lourd, va peut-être falloir songer à repenser votre utilisation des phases. Ce que j’essaye de faire avec Trifine, pour qui une phase 4, est une phase 26 pour Jazon.

Cette dernière ligne offre aussi une indication sur l’attitude que l’on recherche chez le cheval. Un cheval, au level 1, doit être calme. Au level 3, on cherche une expression positive : par exemple, les oreilles en arrière ou un nez pincé risquent de vous pénaliser. C’est ce qui a fortement diminué ma note du L3 avec Jazon, qui n’a pas une très bonne expression sur mon audition. Au level 4, on va encore plus, en cherchant un cheval expressif – mais pas forcément explosif !

Les patterns

Cette page termine avec les patterns – promis, je dédierai un article entier à ces fameux “patterns”, indissociables de la méthode Parelli et qui, à mon sens, sont une des clés de la qualité de la méthode.

Self Assessment Online

Les patterns, ce sont des figures qui permettent de travailler le mental de différentes façons. Prenons, par exemple, le touch-it. Le touch-it consiste à présenter un objet à un cheval et à lui faire toucher l’objet avec la partie du corps que vous choisissez. Au début, on fait des touch-it avec le nez, puis les antérieurs, et éventuellement les postérieurs. Le touch-it permet d’explorer la confiance, la curiosité, la précision et la réflexion du cheval. Les cercles permettent de travailler sur sa stabilité, son équilibre (physique et mental), son autonomie et sa responsabilité. Chaque Level est l’occasion d’aborder un certain nombre de pattern, ou de les améliorer, en mettant plus de distance, plus de réactivité et de responsabilité.

Les Self-Assessment donnent un aperçu des patterns que vous pouvez aborder par Level.

Les tâches

C’est là que ça devient vraiment fun.

Les tâches sont classées par niveau (en haut), et par jeu (à gauche). Je ne vais pas m’amuser à traduire toutes les tâches une par une, mais mes amis : Linguee est votre meilleur ami !

Généralement, on peut cocher une tâche quand on parvient à l’exécuter 90% du temps.

Aussi, il ne s’agit pas uniquement de l’exécuter. Il s’agit :

  • 1, de l’obtenir en utilisant les phases requise pour le niveau dans lequel on joue : par exemple, si vous parvenez à obtenir 6 à 10 tours de cercle (requis pour le Level 3), mais en étant constamment en train d’agiter votre stick, ça ne compte pas. Il s’agit de 6 à 10 tours de cercle en phase 1/2 !
  • 2, d’avoir un cheval qui opère avec une attitude à la hauteur des exigences de la méthode. C’est l’erreur que j’ai faite avec mon Level 3. Avoir un cheval qui fait tous les exercices du L4 en tirant la tronche : ça n’est pas du L4. On cherche un cheval au moins positif, décontracté, au mieux, joueur.

Avec cette liste, autant dire que vous avez du pain sur la planche pour un bon bout de temps ! Surtout que celle-ci ne correspond qu’au savvy Online… Il existe une liste pour Liberty, Freestyle et Finesse !

Dans quel ordre effectuer les tâches ?

Certes, quand on est seul, il est difficile de prioriser. Certains optent pour la stratégie de faire d’abord ce qui est déjà facile pour leur cheval ; d’autres font exactement l’inverse et attaquent de front les gros problèmes. D’autres font toutes les tâches funs et délaissent celles qui les ennuient.

Mon conseil, si vous n’avez pas de prof de qualité pour vous donner un diagnostic personnalisé qui correspond à votre cheval, c’est de faire les jeux dans l’ordre. Les jeux ont un ordre précis, et c’est pas pour rien ! Cependant, veillez quand même à varier, en gardant les choses naturelles et spontanées.

Jazon au lasso

 

Partager l'article
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *