La fantastique jambe intérieure, l’amie de votre vie

Salut ! En montant plusieurs chevaux cette après-midi, j’ai eu une espèce d’énorme révélation incroyable de la mort qui tue : c’est quand même un truc génial, la jambe intérieure, et il faut absolument qu’on en discute sur ce petit blog.

Alerte interdiction de guerre de chapelle ?

Pour faire court, mon chemin de pseudo cavalière de dressage m’a menée sur de nombreux sentiers (#métaphoredeouf), et j’ai testé de trucs, pris cours avec plein de gens, etc. J’ai aussi eu une période où j’ai testé un truc qui était profondément différent du dressage moderne plutôt germanique que je pratiquais jusqu’alors. Cette approche, ou tout du moins, la façon dont on me l’a enseignée, a fait que j’ai quasiment plus du tout utilisé les jambes, et surtout, la jambe intérieure. A celle-ci, s’est substituée ma main intérieure, et je vous explique après pourquoi aujourd’hui, je trouve que c’était une très mauvaise idée.

Donc disclaimer : peut-être que vous serez pas d’accord avec ce que je vais dire, mais sivouplé, dites-le de façon constructive si vous avez envie d’en parler, merci <3

Jambe intérieure vs. main intérieure

Crédits : Laureline van Overmeir

Vous êtes à cheval, et vous trouvez que votre cher Caramel d’amour s’effondre complet sur son épaule intérieure. On va dire qu’on est au pas. Que faites-vous ? Rien ? Vous faites une légère rêne d’appui intérieure pour le redresser ? Ou bien vous utilisez votre jambe intérieure pour le redresser ?

Si vous ne faites rien : chacun sa route, chacun son chemin.

Si vous faites une rêne d’appui : ça va sûrement marcher, sur le coup. Et probablement que ça marchera très bien même. Mais sur le long terme, vous risquez de désengager le postérieur de votre cheval à chaque fois, et donc de perdre la flexion du bassin / l’engagement abdominal / l’engagement des postérieurs qui permettent la flexion du dos, ô salvatrice pour le bien-être de nos chevaux.

Si vous prenez l’option jambe intérieure : ça va être sûrement plus difficile que la rêne d’appui, car ça nécessite une certaine éducation du cheval, mais si votre cheval connaît la chanson, vous allez (normalement) immédiatement sentir une amélioration de l’incurvation, un redressement par la montée du garrot (aka la fameuse flexion dorsale).

En bref, la main intérieure c’est le “quick fix“. C’est instantané, ça marche, ça remplit sa fonction côté équilibre, mais on perd automatiquement le postérieur interne, qui, sur le long terme, est bien plus intéressant. Un exemple : face à votre cheval, vous lui demander de reculer. Comment demandez-vous à votre cheval de reculer vers la droite ou vers la gauche ? Si vous voulez que ses hanches aillent vers la gauche, disons, vous allez place sa tête du côté inverse, donc à droite (si votre cheval possède toutes ses capacités cognitives et locomotrices hein). Ça en dit long sur ce qu’il se produit lorsque vous mettez trop de rêne intérieure : vous désengagez littéralement/mécaniquement le postérieur interne.

Un cheval “dans” la jambe intérieure…

…C’est le cheval qui est parvenu à connecter son arrière-main et son avant-main. Personnellement, j’ai un peu cette sensation que ma jambe intérieure, c’est le postérieur interne, dans ces cas-là. Comme si dès que je remets un peu de jambe, c’est comme si j’étais mon cheval et que je remettais un peu de fuel dans mon postérieur interne.

…C’est le cheval qui, si la gestion des rênes est également correcte (en fait, cet article va devenir 12 articles), c’est-à-dire une bonne réception dans la rêne externe, etc, parvient à fléchir le dos, monter son garrot par la propulsion vers le haut et l’avant de ses postérieurs.

…C’est le cheval qu’on rééquilibre à loisir simplement en chargeant un peu l’épaule externe grâce à la jambe interne, qu’on peut remettre en épaule en avant discrètement pour redresser, bref : c’est un cheval avec un contact franc, simple et clair, dont le dos fonctionne correctement et qui s’équilibre facilement de l’arrière vers l’avant.

Comment savoir si mon cheval répond vraiment à la jambe interne ?

Vous avez un doute là-dessus ?

Voici les sensations que vous devriez avoir lorsque vous mettez de la jambe intérieure :

  • vous devez avoir l’impression que la cage thoracique s’incurve autour de votre jambe. Mécaniquement, l’incurvation du rachis à ce niveau est très très faible (voire inexistante) mais c’est la sensation qu’on va avoir sous la selle, que la cage thoracique s’écarte et s’enroule autour de la jambe.
  • vous devez franchement sentir que vous envoyez le corps de votre cheval dans son épaule externe : autrement dit, lorsque vous mettez la jambe intérieure, vous devez immédiatement sentir la rêne extérieure se remplir, sinon, c’est que le cheval ne répond pas correctement…
  • vous devez avoir l’impression que vous pouvez demander l’incurvation quasiment uniquement avec votre fesse… Si c’est le cas, vous commencez à avoir une très bonne connexion entre votre corps et celui de votre cheval. Bientôt le rassembler 😉 !

Problèmes courants et résolutions

“Mon cheval accélère quand je mets la jambe intérieure”

Il va falloir décomposer l’apprentissage : au pas, prenez le temps d’expliquer à votre cheval que vous souhaitez qu’il évase le cercle lorsque vous mettez cette jambe. Il faudra freiner devant et céder à l’instant où votre cheval essaye d’évaser. L’idéal, c’est de démarrer au sol, au travail à l’épaule ou en longe : vous pouvez même démarrer à l’arrêt, en plaçant votre main sur le passage de sangle, et en apprenant à votre cheval à céder à une légère pression ainsi. N’ayez pas peur de régresser 😉 !

“Mon cheval part en déplacement latéral ou cession à la jambe et n’avance plus”

De la même façon, si votre cheval va trop latéralement et perd son impulsion, on perd tout l’intérêt de la jambe intérieure. Pour résoudre ce problème, on va soit repasser au pas, soit carrément au sol. A partir de là, tout l’art consistera à doser vos aides : veillez à être très léger dans votre demande à la jambe interne. Si malgré ça, votre cheval répond trop généreusement, pressez doucement vous deux mollets contre les flancs et montez votre énergie corporelle comme pour faire une transition montante. L’idée, c’est simplement de l’encourager à avancer quand il répond trop latéralement, puis de répéter jusqu’à l’instant où il évasera son cercle sans perdre l’impulsion : alors, vous pourrez faire une grosse pause rênes longues pour le féliciter.

“Mon cheval chasse trop les hanches”

Autrement dit, il désengage l’arrière-main. Ici, c’est votre jambe externe qui fera office de garde-fou. Il faudra bien entendre le message que le cheval envoie : c’est dur, pour lui, de charger le postérieur de ce côté-ci. Alors on n’essaye pas d’avoir quelque chose de parfait, mais plutôt, on va gentiment ralentir l’allure, doser chaque aide jusqu’au moment magique où tout est en ordre, puis on va immédiatement cesser et récompenser. Puis recommencer, pour que votre cheval prenne confiance en lui.

 

6 thoughts on “La fantastique jambe intérieure, l’amie de votre vie

    1. Bonjour Coralline,
      Oui c’est effectivement une option, sauf que comme la rêne intérieure, c’est un réglage de la conséquence et non pas de la cause, qui est une répartition incorrecte des forces dans les postérieurs.

      1. D’accord, merci pour la réponse! ça me perturbe car j’ai pendant des années utilisé cette fameuse jambe intérieure pour finalement la remplacer par la rêne extérieure selon les conseils de p.Karl (je ne suis pas une puriste hein je précise!!😂). Ça avait tout chamboulé pour moi, et c’est à nouveau le doute… Comment faire après pour que le cheval ne confonde pas les indications de jambes lors de tout le travail de 2 pistes?? Mes élèves vont finir par me maudire!!🤣

        1. Disons que je pensais que l’équilibrage des épaules était un correctif à la trajectoire (et donc à la musculation) des postérieurs. D’ou L’idee De remettre les épaules en face des hanches et non l’inverse… au niveau neurologique n’est ce pas les antérieurs qui « décident » de la trajectoire et les postérieurs suivent?🤔

          1. Cela dépend beaucoup… En effet, les chevaux sont souvent en traction et pas en propulsion, leur poids étant essentiellement sur l’avant-main. Tout le travail du dressage, c’est justement d’inverser cette tendance naturelle, avant de monter le dos par l’abaissement des hanches. C’est un peu comme lorsqu’on joue au porc-épic : on déconstruit un réflexe naturel d’opposition. De mon point de vue, c’est en travaillant sur la cause (l’arrière-main) et pas sur la conséquence (l’avant-main) qu’on y parvient sainement. Le fait de sans cesse corriger devant, chez Karl, est probablement la principale raison de mon changement d’approche. J’y avais perdu ce qui, pour moi, était l’essentiel de l’intérêt du dressage : monter le dos, améliorer la propulsion.

            Donc pour répondre à ta première question :
            – les chevaux ne confondent pas les deux puisque dans ton travail latéral, tu doseras autrement ! Par exemple, dans la cession à la jambe, tu enverras beaucoup plus en avant. Dans l’épaule en dedans, tu vas garder l’incurvation mais pas sur une courbe, donc tu vas à nouveau doser autrement. Tu dois équilibrer tout le temps entre ta jambe intérieure, ton poids de corps, l’orientation de ton buste et la rêne extérieure. Ce sont les mêmes aides, mais dosées différemment. Exemple : sur le cercle, quand tu veux “juste” améliorer l’incurvation, tu vas mettre beaucoup moins d’intention dans ta jambe intérieure que sur une épaule en dedans.

            – Oui tu as entièrement raison pour les épaules, et tu peux tout à fait rééquilibrer les épaules… Par les postérieurs ! Si tu rééquilibres les épaules par la rêne extérieure qui s’ouvre, par exemple, tu évases l’épaule, mais tu ne connectes pas le postérieur interne à l’épaule externe, perdant ainsi le dos qui monte et la flexion du bassin.

            🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.