La dominance chez les chevaux : état de l’art

Je suis une grande fan de la méthode Parelli. Cependant, ça ne m’empêche pas de faire le tri sur certaines théories, notamment celle de la dominance, que la méthode utilise pour expliquer certains phénomènes. J’espère que cet article remplira son objectif, qui est de montrer qu’on peut prendre le bon d’une méthode, se l’approprier, tout en mettant de côté ce qui nous semble faux.

Le mythe de la dominance, chez les chiens

L’éthologie, la science, a notamment démontré que plusieurs concepts utilisés par les comportementalistes ou éducateurs sont en fait tout à fait erronés, autant chez le chien que chez le cheval.

Si vous avez un chien, vous avez déjà du entendre que vous deviez être le chef de la meute, le membre alpha de la maison, à la tête de la hiérarchie, devant votre chien… Bref, vous devez être le dominant.

Le problème, c’est que cette théorie de la dominance a été mise en place suite à des études faites par Konrad Lorenz qui avait des affinités avec la société nazie (lire cet article de l’université de Rennes), ou encore par d’autres (David L. Mech notamment, qui est revenu sur son erreur), sur des loups en captivité, n’exprimant pas leurs comportements naturels. Et en plus, les loups ne sont pas des chiens, qui eux, sont façonnés par l’Homme depuis bien longtemps et diffèrent dans leurs comportements naturels – ça n’est pas le même animal, bien qu’ils soient très proches. Un peu comme nous, et les singes… Pourtant, difficile de se baser sur l’éthologie des singes pour tirer des conclusions sur le comportement humain.

La dominance inter-espèce canine-humaine a longtemps été mise en avant comme base de l’éducation. Pourtant, il existe des centaines d’articles démontrant soigneusement que ça n’existe pas, en voici quelques-uns :

Mais en fait, qu’entend-on par “dominance” ?

Deux types de dominances, l’une existe, l’autre pas

La dominance inter-spécifique concerne les relations entre des espèces différentes (homme-chien, homme-cheval). Aucune étude scientifique n’a prouvé son existence. Pourquoi ? Parce que la dominance qui s’établit au sein d’un groupe d’une espèce repose sur le langage propre à cette espèce.

La dominance canine intra-spécifique qui concerne les mêmes espèces (chien-chien ou cheval-cheval). Cependant, elle reste bien plus limitée que ce que l’on peut entendre chez certains éducateurs. Les chevaux, tout comme la plupart des animaux à vrai dire, se préservent et ne s’engagent dans une dispute plus ou moins violente que s’ils estiment que cela est réellement nécessaire.

La dominance n’est pas un trait de caractère

C’est quoi, exactement, la dominance ?

Dispute de chevaux, dominance dans le troupeau

Il s’agit surtout d’obtenir l’accès privilégié aux ressources vitales (eau, nourriture, abri, etc…). La dominance n’est jamais le besoin de dominer un autre membre, pour le plaisir, ou par problème d’égo surdimensionné : on ne parle pas d’humains =D.

La dominance n’est pas propre à une personnalité… En réalité, on a prouvé maintes fois que la hiérarchie au sein d’un troupeau équin est fluctuante, variable, et non fixe. D’ailleurs, quand on a des chevaux en troupeau, on s’en rend vite compte, les places sont loin d’être acquises une fois et pour toujours. C’est relatif à la dynamique du groupe et à la motivation de chaque individu.

Un cheval rassasié, qui n’aura pas faim, sera beaucoup moins motivé à en dégager un autre du râtelier à foin. En revanche, un cheval qui a faim, même s’il est de nature sensible et timide, pourra parfaitement se montrer très déterminé pour obtenir une place au râtelier, s’il est assez motivé.

Quelques articles qui parlent de l’organisation sociale des chevaux :

Respect et dominance : deux problématiques différentes

Trifine, jument de trait en Horsemanship.

Si la dominance est un rapport hiérarchique concernant l’accès aux ressources vitales, on peut clairement dire que Caramel et vous n’êtes certainement pas en compétition pour l’accès à l’eau ou au foin. Si votre cheval vous envahit, vous écrase, ça n’est pas parce qu’il adore vous soumettre, vous, petit moustique humain, à lui, cheval impérieux et puissant.

Non, en fait… C’est que vous n’êtes juste pas clair. C’est qu’il n’a pas compris qu’il ne fallait pas vous écraser, probablement parce que vous ne lui avez pas réellement expliqué, ou alors mal.

Libre à vous de choisir la façon de l’expliquer, ça c’est un autre problème. Mais un cheval qui manque de respect, c’est simplement un cheval qui n’a pas reçu l’éducation nécessaire, et en aucun cas c’est un cheval “dominant”… Le concept est tout simplement erroné.

Jument travaillant en Horsemanship.

(La problématique du leader est aussi un peu faussée. En termes purement éthologiques, on observe qu’il n’existe pas qu’un seul leader, mais que chaque membre du troupeau peut l’être. La notion de leadership, chez Parelli, est à interpréter sous le prisme humain et non pas équin, pour vraiment comprendre ce que le Horsemanship essaye de nous transmettre. Mais ça, faudra un autre article pour en parler !)

Partager l'article
  •  
  •  

9 thoughts on “La dominance chez les chevaux : état de l’art

  1. On ne peut pas comparer les comportements des chiens avec ceux des chevaux.Pour les chiens nous sommes des canidés supérieurs pour les chevaux nous devons comprendre leur “langage” les difficultés proviennent de leur incompréhension et nous devons décomposer passer du connu vers l’ inconnu.

  2. Merci pour cet article très intéressant ! Ayant récemment adopté un chiot, je me suis penchée sur toutes les techniques possibles pour l’éduquer … Et j’ai vite entrevu des failles dans celles qui s’appuyaient sur la dominance, puisque je remarquais bien que mon chien ne me prenait très clairement pas pour un autre chien (même chose avec mes chats, il a vite compris que la communication n’allait pas forcément être facile). Du coup, j’ai rejeté les associations d’éducation canine “basées” sur cette idée de dominance et j’espère en trouver une qui sera plus en cohérence avec mon idée d’une bonne relation avec mon loulou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.