J’ai testé… Horse Remedy, soins naturels de qualité

Horse Remedy

Horse Remedy est une petite entreprise belge qui propose des produits de soins naturels pour les chevaux – avec un focus particulier sur les EM, les micro organismes efficaces, très prisés du monde des soins naturels. Elles revendent notamment des produits de la marque Agriton. Horse Remedy fournit également des produits en olfactothérapie et en lithothérapie ; les tests sont en cours pour ces produits-là. Je ferai un article très prochainement pour vous raconter mon expérience ! En outre, Horse Remedy possède toute une gamme en phytothérapie, et des Fleurs de Back. Le paradis sur Terre des soins au naturel…

J’ai eu la chance de pouvoir tester certains des produits phares de Horse Remedy. Petit retour sur expérience avec explication de l’équipe en prime :

  • Le Proferm (29,95 €)

Proferm

Le Proferm, c’est un peu le produit superstar des micro-organismes activés.

Je m’explique : il s’agit de son d’épeautre fermenté aux micro-organismes efficaces (EM). Les EM, ce sont des bactéries actives, de levures et de champignons naturels, qui ont des propriétés permettant notamment de rééquilibrer la biodiversité.

Ce produit est donc la combinaison de probiotiques (les micro-organismes) et le prébiotiques, la nourriture des probiotiques. Les expertes de chez Horse Remedy conseillent d’ailleurs plutôt de donner le Proferm que le Microferm (il s’agit des EMA seuls).

Je n’avais lu QUE des choses extrêmement positives sur le Proferm. Je suis entièrement convaincue par la nécessité d’entretenir un microbiote intestinal au top, si l’on veut être en bonne santé. Les chevaux ne font pas exception à la règle, bien au contraire, puisqu’ils mangent la plus grande partie de leur temps… Et qu’ils ont le système digestif plutôt fragile.

Alors quand j’ai eu l’occasion de tester le produit sur Jazon, qui a une tendance au ventre gonflé avec diarrhées régulières depuis toujours sans avoir jamais résolu le problème, j’ai foncé. Festus, un cheval dont je fais le suivi de remise en forme, a aussi droit à une cure.

Il existe deux contenants : un seau de 5 kg, rechargeable avec des sachets de 5 kg. Il est recommandé d’en donner 50 grammes par jour.

D’un cheval l’autre (DCA) à Horse Remedy : Lorsque l’on s’est rencontrées, vous m’avez expliqué la différence entre les EM purs et le Proferm. Vous m’aviez notamment expliqué que le Proferm réunissait pré et probiotiques, ce qui était plus intéressant pour le microbiote intestinal. Pouvez-vous réexpliquer la différence et en quoi le Proferm est-il intéressant ?

La mélasse est l’activateur des EM. Vous pouvez acheter une souche inactivée que vous activez (réveillez) en les faisant macérer dans de la mélasse. La mélasse contenue dans le Microferm les “maintient” éveillés et en vie. Mais cette source d’énergie n’est pas suffisante pour que les bactéries effectuent un travail efficace dans les intestins. Le Proferm c’est le “all inclusive” des bactéries. Le Microferm c’est le “bed and breakfast” des bactéries. Et surtout n’oubliez pas que le Microferm a un pH très acide. L’acidité est diminué dans le Proferm par l’épeautre. Vous ne faites pas de mal en donnant du Microferm, mais vous n’aurez pas les résultats escomptés. Le Proferm a les pré (nourriture) et probiotiques (bactéries), ainsi que les métabolites (outils dont les bactéries ont besoin pour travailler).

Mon avis : C’est sans nul doute le produit que je préfère de ceux du test. Il est non seulement accessible financièrement, mais en plus, il est très facile à utiliser, et efficace. Festus, le grand maigre qui a du mal à reprendre du poids, a déjà changé après près d’un mois de cure : il reprends doucement du poids, son poil et sa corne ont bien changé. Si le microbiote était mort, l’assimilation des nutriments était altérée. Je crois fermement que le Proferm a contribué à améliorer ce problème, et il a un seau de 5kg, donc on refera un bilan arrivé au bout du seau.

Depuis que Jazon est sous Proferm, les crottins sont redevenus tout à fait normaux ! En revanche, je n’ai pas noté une différence très flagrante au niveau du gonflement de son ventre. Je compte de toutes façons le laisser sous Proferm pour une longue durée ; je referai le bilan bientôt.

Pour vous en procurer, c’est ici.

  • Prominant Spray (7,85 €)

Prominent Spray

Le Prominant Spray, c’est en fait du Microferm, les EM activés par la mélasse, dans un spray très bien protégé.

DCA à Horse Remedy : Dans la composition, j’ai notamment lu mélasse et eau, en plus des EM. Quel est l’intérêt d’ajouter ces ingrédients-là ?

La souche mère des EMs est réveillée avec de la mélasse et de l’eau dans lesquels elle va macérer pendant une dizaine de jour à une température de +/- 37 degrés. Le Microferm ou Prominant Spray sont le fruit de cette première dilution.

DCA : Est-ce que finalement, cela ne revient pas au même de prendre des EMs purs et de les mettre dans un spray lambda ?

On peut le faire tout à fait. Nous conseillons pour les grands utilisateurs d’utiliser du Microferm purs dans un vaporisateur à la place du Prominant. Le Prominant a été créé pour donner un produit “clé sur porte” pour les problèmes de fourchettes ou dermatophylose.

Mon avis : J’avais déjà utilisé le Microferm sur les fourchettes, mais pas assez régulièrement pour avoir un résultat et j’avais vite abandonné. Cette fois, je me suis dit qu’il fallait être sérieuse, quitte à faire un test pour le blog. J’ai eu de bons résultats. J’ai aspergé 6 fois par semaine les fourchettes de Jazon (en sale état après son séjour de convalescence au boxe) et de Trifine (en sale état après avoir sorti tout ce qu’elle pouvait suite à un vaccin). Au bout de 3 semaines, les fourchettes se reconstruisent bien. C’est progressif, vous n’aurez pas de résultats en 2 jours – normal, il faut laisser le temps aux bactéries de faire leur job. J’ai donc repris du Microferm que j’ai mis dans un spray, et je vaporise toujours régulièrement.

Pour vous procurer le Prominant spray, c’est ici. Pour acheter le Microferm, c’est par là.

  • Wipe & Clean (11 €)

Wipe & Clean

DCA : Quelle est la valeur ajoutée de ce produit nettoyant, par rapport à d’autres nettoyants naturels à base de bicarbonate de soude ou autre par exemple ?

On travaille vraiment sur le principe des dominances. Par exemple le Détol retire 99 % des bactéries, mais laisse la place nette pour que de mauvaises bactéries viennent. Les EMs ne tuent pas les mauvaises bactéries mais grossissent le camp des bonnes bactéries pour ne pas laisser la place à la prolifération des bactéries pathogènes. C’est assez bien expliqué dans le Flyers de Agriton (cf. la marque qui produit les EMs revendus par Horse Remedy).

Le Wipe & Clean c’est la version transparente du Microferm (plus facile pour des meubles clairs, chevaux clairs et pour le psychologique des gens =D).

Mon avis : Je suis une feignasse, et le Wipe & Clean me convient tout à fait tant il est facile à utiliser. C’est un produit clé en main, pas besoin de recette de grand-mère, il est utilisable directement tel quel. Je l’ai ramené à la maison, et il me sert de nettoyant tout terrain. Cela marche parfaitement bien, c’est totalement naturel, et ça contribue à créer un environnement sain dans la maison, ce qui est très intéressant en tous points de vue.

Pour s’en procurer, c’est ici.

  • Baume Hyper Hydratant pour Sabots (fait maison) (15 €)

Ce produit est un baume pour sabot, fait maison par Horse Remedy, avec des produits totalement naturels et locaux.

DCA : Dans le monde de la podologie équine, on a tendance à beaucoup dénoncer les produits de ce type : on dit qu’ils sont inutiles, et que seul un bon parage permet vraiment de garder un pied sans seimes. Que répondez-vous à cela, et quels bénéfices ce produit procure-t-il ? Avez-vous des retours de votre clientèle quant à l’efficacité de ce produit ?

Les sabots sont en fait des annexes cutanées kératinisées (ongles). Cette couche cornée est composée de nombreuses couches de cellules composées d’une membrane cellulaire épaisse dont le cytoplasme est remplacé par la kératine (protéine fibreuse).

Nous savons que la peau est hydrophobe (n’aime pas l’eau) mais par contre est lipophile (a des affinités avec la graisse). Et heureusement que la peau est hydrophobe sinon ça signifierait que chaque fois que nous nous lavons, nous risquons de nous noyer… L’eau ne peut donc rentrer à l’intérieur de notre corps.

Le sabot du cheval est hydraté par la rosée : NON, il est simplement mouillé comme quand nous sortons de notre bain. Il suffit de faire des bains de pieds pour hydrater le sabot : NON, la durée dans le temps à une exposition de l’eau ne permettra pas plus la pénétration de cette dernière. Au contraire, l’eau étant un des plus grands contaminants, vous exposez le sabot du cheval à des infections par les bactéries qui y pullulent.

L’hydratation vient de l’intérieur : OUI ! Comme nous, certains chevaux ont la peau (et donc le sabot) grasse ou sèche. Si votre peau est sèche, vous l’aspergez d’eau ? NON, on va y mettre un corps gras, qui est en affinité avec la peau.

Mettre de la graisse n’est pas naturel : OUI mais les conditions actuelles de vie de nos chevaux ne sont pas naturelles. Même les parages naturels ne le sont, étymologiquement pas, puisqu’il y a interaction de l’Homme.

Toutes les recettes de grand-mère ont une raison d’être, écoutons donc la voie de la sagesse. Pour avoir de beaux ongles, faites les tremper dans de l’huile d’amande douce. Jamais on ne parle de les faire tremper dans de l’EAU.

Quand je vous parle de graisser les sabots, il ne s’agit pas de mettre une couche généreuse de graisse achetée en magasin (et bien souvent issue des résidus graisseux de nos chers disparus), mais bien d’utiliser des produits issus du monde végétal. De plus il faut juste mettre une légère couche sur la couronne afin de nourrir et d’hydrater cette partie qui donne naissance au sabot.

Mon avis : d’abord sceptique de prime abord, j’ai décidé de ne pas être dogmatique et d’essayer. Déjà, le produit sent extrêmement bon et est très agréable à appliquer. Je n’ai pas de problème de seime (puisque le parage est OK), et je ne pense pas du tout que seul un produit hydratant empêchera des seimes d’arriver – mais d’ailleurs, ça n’est pas la promesse de Horse Remedy. En ces temps sec, par contre, Trifine a la corne qui sèche. Donc j’ai tenté de lui appliquer régulièrement. Déjà, le produit rentre immédiatement dans la corne ; ensuite, j’ai clairement vu une différence d’hydratation. Je vais quand même rester honnête quant au fait qu’il ne s’agira pas d’un produit indispensable pour moi. Je le trouve super agréable, je l’utilise même pour mes mains tellement il sent bon, il ne laisse pas de trace grasse.

Pour vous en procurer, c’est par ici.


Horse Remedy logoEn bref, Horse Remedy, ça ne se limite pas à de la revente de produit, très loin de là. Les supers-nanas de Horse Remedy sont absolument passionnantes. Elles sont pleines de conseils très pointus, et ont une connaissance très étendue. Se rendre chez elles pour acheter quelques produits et leur poser des questions vaut le détour. La valeur ajoutée de Horse Remedy, c’est sans nul doute le conseil personnalisé.

C’est une entreprise familiale de gens passionnés et qui ne comptent pas leurs heures. Les supers-nanas de Horse Remedy font régulièrement des conférences sur les EMs, sur l’olfactothérapie, et j’en passe.

Suite à ces essais, il y a deux produits que je vais garder d’office dans mon armoire : le Proferm, que j’adore, et le Microferm en spray, à appliquer sur fourchettes et sur la peau si besoin. Le Wipe & Clean fera probablement partie des produits de base de ma maison.

J’ai maintenant hâte de tester l’olfactothérapie, car je suis déjà super convaincue par la diffusion d’huiles essentielles pour l’humain. Un peu plus sceptique sur la lithothérapie, je suis prête à tenter l’expérience et à vous donner mon ressenti !

Merci à Horse Remedy pour le temps, les conseils et les essais.

Partager l'article
  •  
  •  

2 thoughts on “J’ai testé… Horse Remedy, soins naturels de qualité

  1. Merci pour ce chouette article 🙂
    Je cherche justement quelque chose qui pourrait m’aider pour une pourriture de fourchette et pour une fourmilière (ha ben oui, je suis gâtée haha. Trif’, ce sont les abcès, les miens ce sont les fourchettes (et un des deux me fait un bonus avec une fourmilière tandis que l’autre me sort une DERe en été pffff)…
    J’ai contacté à l’instant la société pour leur demander si le Prominant Spray pourrait aider pour la fourmilière en plus de la pourriture de fourchette. Je croise les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *