[DRESSAGE] Cours avec Audrey Blaü (6) – Ces cours où tu sais pourquoi tu aimes le dressage

Le cours d’avant ici 😉

Je me rappelle il y a longtemps qu’Eugénie Cottereau m’avait dit par forum interposé que Jazon attendait que je le monte “plus fort”. Ben là, j’ai senti ce que ça voulait dire. Audrey m’a fait monter avec beaucoup plus de présence dans les jambes, moins de mains, mais de la rigueur : dès qu’il s’ouvre très très fort, on résiste dans les doigts de la rêne externe pour avoir la flexion de nuque, histoire que les choses soient claires. Sinon, mains devant, et on réceptionne uniquement l’énergie du dos qui vient des postérieurs, ce qui ne fonctionne que si Jazon est droit… Or, il est en fait jamais vraiment droit…

Puis comme c’est une trottinette, il arrive à dérober de quelques millimètres en permanence à chaque seconde, parce qu’il manque de force dans les abdos. Donc à chaque seconde, à chaque micro seconde, je dois penser :
– à mes fesses
– à mes mains
– à mes épaules
– à mon regard
– à mes jambes
– à ma décontraction
– à la clarté de mes demandes
– à son épaule gauche
– à son épaule droite
– à sa hanche gauche
– à sa hanche droite
– à son impulsion
– à sa décontraction
– etc…. La liste est interminable et je suis pas un robot, donc les erreurs sont très fréquentes !

Admettons-le, j’adore absolument le dressage, parce que j’ai la sensation (un peu présomptueuse Razz) d’être un bébé chef d’orchestre qui maîtrise pas encore l’harmonie d’ensemble, donc souvent ça sonne très faux, puis parfois, l’espace de quelques secondes, tout est unifié, harmonieux… Et là c’est le pied !
Et c’est cette fabuleuse sensation que j’ai eu lors de ce cours !

J’ai un peu les boules, car en quelques cours (donc 6, précisément), Audrey me fait atteindre des sensations incroyables que je n’ai jamais senti sur Jazon. Qu’est-ce que j’ai fichu pendant toutes ces années sérieux ? Du bricolage, voilà… La honte ! Enfin là je suis déterminée et je bosse d’arrache-pied pour me financer les cours, on ira aussi loin que les circonstances le permettent !

Bref revenons à ces quelques foulées de fou.
J’ai réussi, en encadrant mieux avec mes jambes, à avoir Jazon très droit et très rond (plutôt bas et rond qu’extension d’encolure façon Karl, dire que c’était limite blasphématoire de faire ça y’a quelques mois, ben quand je vois les résultats… Je veux bien changer d’avis ! lol), et d’un coup… J’ai senti la machine se mettre en route, le dos se soulevait bien de plusieurs centimètres à chaque foulée de trot, c’était juste divin, c’était souple, relâché et tonique en même temps, gros gros rebond, contact clair, direct mais pas lourd du tout, j’ai eu l’impression de monter les KWPN que j’ai eu l’occaz de monter autrefois ! Mais… Sur Jazon dit la trottinette cheers

Audrey était super étonnée, elle s’attendait pas à ce qu’il soit capable de sortir ce genre de foulées j’aurais jamais parié là-dessus une seule seconde non plus…
En même temps, ça me met dans une sale position, j’ai fait quoi, j’ai éteint les capacités locomotrices de mon poilu en fait ? Bref, ce qui est fait, est fait, maintenant on avance dans une direction claire je crois ! Et la générosité de Jazon à chaque fois meilleure montre à quel point changer de petites choses lui fait du bien !

La suite très bientôt 🙂

 

Partager l'article
  •  
  •  

5 thoughts on “[DRESSAGE] Cours avec Audrey Blaü (6) – Ces cours où tu sais pourquoi tu aimes le dressage

  1. je te trouve vraiment dure avec toi même, franchement pour avoir regarder tes vidéos, je trouve que tu te démerdais déjà pas mal, ce n’est pas parce que tu vas plusloin avec ta prof que tout ce que tu as fait avant était à jeter aux orties. tu sembles si douce avec tes chevaux, et quand on travaille seul c’est difficile de trouver les boutons qui vont tout déclencher tout en restant doux et relax et toussa toussa … chouette tes cours en tout cas ça donne envie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *