[DRESSAGE] Cours avec Audrey Blaü (4) – Un cheval de trait gymnaste

10 mai 2016, cette fois… Jazon ET Trifine y passent !
C’est un peu le test ultime, Trifine. Un cours de dressage, ça va être un moyen de checker que le travail sur notre relation commence à prendre forme (ou pas), et également que ma prof a l’attitude juste avec les chevaux, car Trifine ne pardonne vraiment pas.

Ces deux cours furent fantastiques !!!
Je la kiffe, cette prof. J’ai eu je ne sais pas combien de déclics aujourd’hui. Il y a trop de choses qui bouillonnent dans mon cerveau, donc tant que c’est frais je tente de mettre tout à plat. Déjà, avec Jazon, j’ai enfin vraiment senti quand il est droit. Quand ça pousse, tout fonctionne, c’est magique. Tout ça en encadrant dans les jambes et en réceptionnant des les mains. Bon elle a passé son temps à me recadrer parce que je bidouille trop avec ma main gauche. Il faut également que je tourne un peu plus mes épaules à l’extérieur du cercle avec lui. Plus de rêne extérieure, mais pas figée : j’oublie de céder, donc ça le bloque, et ça le punit. Agir, céder, agir, céder, pareil dans les jambes.On commence avec toujours de l’activité, mais bas et rond. Il le demande de toutes façons. Sur le cercle, en fait je suis en train de réapprendre à sentir mon poney : quand il est droit, j’ai l’impression qu’il est contre-incurvé, c’est très bizarre. A gauche, il passe son temps à chopper toutes les sorties que je lui offre involontairement pour ne pas faire bosser son postérieur gauche, clairement.”ça se joue au poil de fesse”, avec le Jazon, dixit Audrey. Il est d’une sensibilité qui ne pardonne pas. Pour elle, à chaque fois que ça casse, c’est parce que j’ai déclenché le problème. C’est systématique. Un poignet 2 millimètres trop à gauche. Un peu trop de poids dans la fesse droite. La jambe quelques millimètres trop en arrière, mon dos à peine figé, à peine trop en avant, à peine trop en arrière… J’ai l’impression que c’est un véritable travail d’orfèvre et j’adore ça, c’est absolument jouissif, même si ça me force à être ultra rigoureuse. Jazon me pardonne tout et rien à la fois : il s’énerve jamais, il fait seulement ce que mon corps lui dit de faire… Donc il ne faut pas le punir dans les mains, ni avec le stick, sous prétexte qu’il ne répond pas. Du coup, elle m’a retiré le stick, et ben… A ma surprise, ça a mieux fonctionné que d’habitude Rolling Eyes .J’suis trop dans les mains pour elle, pas assez dans les jambes et l’assiette.
Je récompense pas assez clairement ni en renforcement négatif (R-), ni en renforcement positif (R+).
Faut franchement céder dans les aides. Puis franchement caresser ou dire “oui”. Faut que les choses soient très claires pour lui. D’ailleurs c’est valable pour la séance avec Trif.Ben voilà, au galop… On a changé de pied ! Bon j’avoue : c’était pas du tout l’objectif Razz . Elle est ravie du galop, nettement meilleur. A droite, ça galère un peu, mais c’est ma faute, j’ai pas assez bossé de ce côté.
Il s’est passé un instant juste magique : maintenant que Jazon galope droit… Qu’il se renforce… Ben dès que je fais une erreur d’assiette ou de main.. Il change de pied ! Il m’en a fait 5/6 comme ça, car je rigolais, et franchement, je crois vraiment qu’il s’amusait, le saligaud. Il partait au galop comme un lion, super zen mais actif, et tranquillement, 3 foulées à droite, et hop, 3 foulées à gauche, comme si c’était naturel. Du coup, elle m’a dit de juste anticiper, moi rester archi droite et correcte dans mes aides, juste repasser au trot et regaloper sur le bon pied jusqu’à qu’il arrête d’anticiper. Ce qu’on a fait, et il a vraiment bien bossé au galop.

On voit qu’il est bien amélioré dans sa posture, son physique, sa souplesse.

_mg_1865

Mes sensations ont été juste absolument fantastiques pendant ce cours. C’est de loin une des meilleures séances de dressage que j’ai pu avoir avoir Jazon . Non seulement en termes de technique pure, mais aussi parce que mentalement, Jazon était à fond dans la participation, à fond avec moi, j’étais pas toute seule là-haut en train de bosser, on était 2, quoi.

Trifine… Trifine aussi, qu’est-ce que j’appréhendais ! Alors la miss bosse régulièrement depuis quelques semaines, et on commence doucement à galoper en freestyle avec contrôle, calme, réactivité. On a repris le “dressage” sur les dernières séances, avec à mon étonnement, une super réponse de sa part, mais beaucoup de bazar dans son corps, clairement.

Audrey avait l’air super contente à l’idée de donner cours à un cheval de trait Razz bon déjà, la bonne nouvelle, c’est qu’elle a adoré Trifine, elle l’a trouvée très bonne et juste dans ses réponses, elle s’inquiète pas, quoi. Elle a senti que j’étais un peu inquiète d’avoir le contrôle (j’ai des souvenirs de séance de dressage pas fameuses en cours, avec Trif…), et elle a juste été par-faite (la prof autant que Trif Razz).

_mg_1711

1 -> Pas toucher devant, le moins possible. Travailler la réponse à l’assiette et aux jambes. Elle est déjà “taillée” basse et ronde, pas la peine d’en rajouter, juste suivre la bouche et contrôler l’épaule extérieure et pas toucher à la rêne interne.
2 -> Pas s’agacer parce qu’elle n’arrive pas à tourner. Y’a des fois où elle a juste physiquement du mal à tourner, point final, et si je lui colle le stick dans la tronche, c’est super injuste parce qu’elle essaye, tout le temps.

On a donc eu direct, sans aucune préparation, des cercles ultra légers au trot, et au galop, juste en me focalisant sur mon corps, mes jambes : placer le postérieur interne, contrôle l’externe pour ne pas qu’elle perde sa rectitude, et contrôler l’épaule externe mais ça c’est la 3e chose.

J’avoue, que ça m’a fait drôle… C’était tellement facile, que je me suis dit qu’il y a sûrement des fois où je montais en pression alors qu’en fait, elle n’arrivait juste pas physiquement à s’organiser. En même temps, ça m’a beaucoup rassurée. Ma Trif a été, comme Jazon, une vraie lionne aujourd’hui. Ultra disponible, motivée, ultra contente de galoper (lol)(décidément ils kiffent ça mes poilus) mais en restant absolument divine tout du long… Bref, une très belle séance, tout en respect, des deux côtés.

On s’est aussi pris une bonne grosse drache, vive la Belgique.

Donc voilà, maintenant je vais me plonger dans mes exams, en essayant d’entretenir tout ça, parce que, clairement je suis tombée sur une prof qui sait de quoi elle parle, et qui arrive à associer à tout ça une approche super logique et respectueuse du cheval.
La preuve sur comment mes loulous réagissent à ce qu’elle propose… Jazon l’évolution est très positive, moi je suis juste son gros boulet, clairement (le pauvre), et Trifine en une séance, déjà on sent que ça va bien mieux.

La suite par ici !

 

Partager l'article
  •  
  •  

2 thoughts on “[DRESSAGE] Cours avec Audrey Blaü (4) – Un cheval de trait gymnaste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *