Le corps et l’esprit, chez les chevaux aussi

Ce bon vieux Descartes a laissé des traces pas toujours tip top sur notre bonne vieille société moderne occidentale. Adepte de l’animal machine, mais aussi de la séparation du corps et de l’esprit, on a du mal à se dépatouiller sans avoir ses vilaines idées accrochées à la pensée collective, comme de la glue aux doigts ou de la Patafix sèche au mur.

Le corps et l’esprit, chez l’humain

Fervente adepte de yoga, ainsi que de fitness, de méditation et même de développement personnel, le rapport entre le corps et l’esprit est, à mes yeux, considérablement négligé dans notre société. Ce que nous ressentons en nous se manifeste à l’extérieur – et vice-versa. Je ne vais pas écrire un article sur le sujet, il en existe déjà des tonnes et il est facile de prouver que notre mental et notre corps sont intrinsèquement liés.

Le corps et l’esprit, chez les animaux… Aussi !

Nul besoin d’affirmer que c’est exactement la même chose chez les chevaux. A la différence près que les chevaux sont bien plus fort connectés à leurs corps que nous. J’ai déjà abordé le manque de travail sur le corps dans les méthodes dites “éthologiques“. Je ne cesserai également d’encourager les cavaliers à se reconnecter à leurs corps via une pratique sportive.

De mon point de vue, pour avoir des chevaux véritablement, pleinement heureux, il faut travailler sur ces deux versants, valables chacun à 50% :

  • coaching sportif (le corps) : cela inclut d’abord et avant tout leur préparation physique, mais également leurs conditions d’hébergement. Le mouvement est essentiel à tout sportif qui se respecte – votre cheval, si vous montez dessus, est un sportif. Le corps doit être respecté dans son intégrité, dans ses besoins naturels (pour le cheval, c’est surtout marcher), mais également dans sa posture, son cardio, sa musculation et sa souplesse. Cela va de pair avec des soins réguliers (podologie, ostéopathie, shiatsu, soutien du métabolisme, etc.).
Crédits : Julie Jamar – Même sur un cheval de trait.. On peut faire une gymnastique de base.
  • coaching mental (l’esprit) : cela inclut essentiellement le respect de son langage et comportement naturel, mais cela inclut aussi les conditions d’hébergement. On peut mentionner bien sûr la communication entre cheval et cavalier, car il n’y a rien de plus désagréable pour un cheval qu’une communication floue et instable. J’y ajouterai le respect de ses envies, de ses désirs. Il faut savoir écouter quand le cheval n’a pas très envie de faire tel exercice, ou quand il nous fait comprendre qu’il aimerait beaucoup faire autre chose. Bref, il s’agit de son environnement de vie, et de ses interactions sociales, avec les chevaux, ou l’humain.
Crédits : Julie Jamar – du travail à pied est absolument indispensable pour qui veut un cheval bien dans sa tête…

En tant que cavalier, vous êtes un double-coach.

Un cheval bien dans son corps, est-il forcément bien dans sa tête ?

Un cheval qui est très bien dans son corps est rarement mal dans sa tête. Sauf si on a manipulé sa tête en lui apprenant à mettre les oreilles en avant au clicker, par exemple (le truc à juste pas faire, puisque ça brouille totalement la communication de votre cheval). Sauf s’il est entraîné de manière très dure comme pas mal de chevaux de très haut niveau pour lesquels le quotidien ne doit pas être facile. Mais finalement, ceux-là sont rarement bien dans leurs corps, en fait (ulcères, coliques, problèmes de boiterie non résolus…). Être bien dans son corps ne se résume pas à l’état de la musculature. C’est être en bonne santé physique sur du long terme.

Certains chevaux de dressage ont une très belle ligne physique, mais si l’on creuse un peu, on se rend compte qu’ils ont régulièrement des soucis de boiterie, des maux de dos chroniques, ou inexpliqués, où le cavalier change 15 fois de selle en pensant que c’est le problème, alors que parfois, il suffit juste de travailler sur le mental et la communication, et le cheval se décontracteOubliés, les problèmes de dos, les boiteries incessantes, etc.

Le meilleur exemple, c’est l’attitude d’un cheval, qui n’est pas éduqué, stressé sur le cercle. S’il est stressé, il se tient dans 99% des cas mal. Il aura la ligne du dessus contractée, les abdos ouverts, il aura la tête haute, il est très souvent contre-incurvé, en total déséquilibre, il précipite… Dès lors qu’il se calme, sa posture change, son équilibre change. Il parvient à garder une allure stable, relaxe la ligne du dessus.

Attention, car un cheval peut avoir l’air bien dans sa tête, en étant par exemple calme, et avoir un état corporel moyen. Cela révèle un mal-être quelque part : une lassitude, un ennui, ou bien un stress profond d’introverti qui s’enferme dans sa bulle, de la résignation

Et s’il est bien dans sa tête, le cheval est-il forcément bien dans son corps ?

Non, pas automatiquement, mais ça facilite la tâche quand même. D’où mon article à ce propos. Une fois que vous avez fait office de coach mental auprès de votre cheval, que vous commencez à le sentir content dans sa vie, avec ses potes, et dans le travail avec vous, vous allez aussi devoir être son coach sportif.

On est d’accord pour dire qu’un cheval ne va pas naturellement devenir le meilleur des poneys à pied, répondant en phase 1 avec un air ultra content de jouer avec vous aujourd’hui, non ? Il faut le coacher, le guider. Pour son corps : c’est exactement pareil. Naturellement, il va s’économiser (un peu comme vous, en fait). Vous allez devoir l’orienter, dans le respect le plus absolu, pour qu’il prenne une forme physique suffisante pour remplir vos objectifs avec lui (que cela soit faire 5 heures de randonnée dans le Vaucluse, sauter 90 cm, ou arriver au Saint-Georges).

En tant que cavalier, vous êtes un double-coach. Les deux aspects sont essentiels pour améliorer le quotidien de votre cheval – sans parler de l’impact sur la relation, qui ne peut qu’être positive. Permettre à votre cheval de mieux comprendre son corps est un rôle fabuleux que je vous souhaite de jouer un jour.

Partager l'article
  •  
  •  

2 thoughts on “Le corps et l’esprit, chez les chevaux aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *