2017, tu m’as retourné le cerveau !

Jazon en prairie

2018, te voilà…

Il est temps de faire un petit bilan. Se recentrer sur les accomplissements, les échecs passés, et se ressourcer pour garder le cap sur les projets à développer.

Prenez ce temps-là pour situer clairement vos objectifs et ce que vous rêvez d’accomplir avec vos chevaux. C’est un point de départ essentiel à toute performance, quelle qu’elle soit : une balade, ou les Jeux Olympiques… Quels sont vos rêves les plus dingues avec vos chevaux ? Sans vous mentir ? Visez haut, cela vous permettra d’aller aussi loin que possible. Restez réaliste, mais ne vous empêchez pas de rêver… Presque tout est possible, si vous y mettez la détermination, l’énergie et le travail nécessaire.

Votre bilan équestre

  • Qu’avez-vous réussi cette année ?
  • Qu’avez-vous raté, et surtout, le plus important : qu’avez-vous appris de cet échec ? Ne sous-estimez surtout jamais la valeur de l’échec… C’est dans l’erreur que se trouve l’apprentissage.
  • Qu’avez-vous appris de chaque cheval, de chaque humain que vous avez rencontré ? Qu’avez-vous appris de vos désaccords avec d’autres ?
  • Quel livre vous a marqué et pourquoi ?
  • Quelle direction souhaitez-vous prendre désormais ?

La voie du cheval

A 24 ans, je me suis finalement lancée professionnellement dans le cheval, malgré 5 ans d’études dans un domaine tout à fait différent, malgré beaucoup d’hésitations. 2017 fut une année charnière pour moi, professionnellement, mais aussi personnellement. J’ai tant appris de mes chevaux, cette année ! J’ai enfin réalisé à quel point ils étaient une source d’émerveillement et de bonheur quasi permanent. Qu’ils étaient également la source de quelques angoisses, et de très nombreuses prises de tête. (J’en ai parlé dans un article sur la vie de propriétaire de cheval.) Mais que dans tous les cas, ils forment une base essentielle à mon équilibre personnel, comme pour de nombreux passionnés.

attraper son cheval

J’ai considérablement progressé avec Trifine, qui par la même occasion, m’a causé des problèmes nouveaux qui me permettent de progresser encore plus, et d’améliorer mon fitness émotionnel, et ma qualité de Femme de Cheval (si on peut se nommer ainsi un jour…). Jazon m’a fait une peur terrible, mais s’est remis de son opération comme un jeune cheval du haut de ses 20 ans. Serena, après des soirées entières à me casser le crâne sur son cas, se révèle être un véritable diamant. Sandrina, surnommée San, m’ouvre des perspectives de travail nouvelles, tout en me prouvant que tout est possible avec les chevaux.

Mes élèves, mes chers élèves… Quel enrichissement incroyable à leurs côtés ! En Belgique et en France, j’ai rencontré des couples atypiques, en recherche, qui ont tout donné pour faire de leur mieux ensemble. De belles leçons de vie, et une passion commune que rien n’éteint : le cheval.

Crédits : Laureline van Overmeir.

The Tack Room, mon projet adoré, dans lequel je mets toute mon énergie, tous mes neurones, et toute ma passion, pour fournir un moyen facile d’aider des humains et des chevaux à mieux vivre ensemble. A mieux se comprendre. A faire de grandes choses, ensemble. Ce projet d’une vie, un peu fou, sans aucun moyen… Qui je l’espère, aboutira sérieusement en 2018, à l’aide de toute une équipe (grandissante !) d’intervenants passionnés, désintéressés, dévoués et compétents. Si on atteint nos 100 utilisateurs d’ici le 31 mars, on aura déjà gagné une bonne longueur d’avance ! (si vous voulez nous aider à financer le projet, tout en participant à sa première version : c’est par ici !)

Et puis, ce blog, D’un Cheval l’Autre, que j’ai voulu un peu améliorer sur un coup de tête alors que je m’ennuyais à crever dans un job de bureau abrutissant. Tout cela a pris des proportions auxquelles je ne m’attendais pas, et vous, lecteurs, vous êtes ceux grâce auxquels cela s’est produit. Sans ce blog, il est probable que certaines rencontres n’auraient jamais eu lieu, et que mon projet professionnel principal, autant offline, que web, n’existerait même pas !

Des humains et des chevaux

Et puis comme il n’y a pas trop d’autres occasions dans l’année de le faire… Je tiens à remercier Jean Pierre et sa fille, Valérie, pour leur confiance. Sans eux, je doute fortement que j’aurais décidé de poursuivre une voie professionnelle dans le cheval. Leur bienveillance et leur gentillesse me rappellent constamment qu’il y a des gens très bien, dans ce monde équestre parfois sombre. La dévotion dont ils font preuve envers leurs deux juments force l’admiration. Je dois également remercier Aurélie de Mévius, qui accepte gentiment qu’une extravertie fatigante l’accable de questions, et qui m’a fait découvrir un monde parallèle dans lequel je m’épanouis vraiment bien. Je dois aussi remercier Laureline… Qui m’avait conseillé de donner mes premiers cours, il y a maintenant 2 ans. Et qui me fournit de superbes photos de mes poilus. Ma petite Amélie, qui m’ouvre les chakras et qui m’a tellement inspirée. Et puis mes parents… Qui ont été assez dingues pour me payer des cours d’équitation, puis pour m’acheter un premier poney, puis un deuxième (trait gros) poney…

Purée, quelle année de folie.

Que 2018 soit aussi enrichissante ! Mais peut-être un peu plus calme… Ça serait pas mal !

Partager l'article
  •  
  •  

5 thoughts on “2017, tu m’as retourné le cerveau !

  1. Une sacrée année que tu as vécue là ! J’ai hâte de découvrir le résultat de the Tack Room ( et espère te rencontrer en 2018!)
    2017 a été une année de décision et de premiers pas pour moi, 2018 devrait être pleine de changements, peut-être réussirais-je à vous en parler bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.